Recherche
Plan du jardin
Diaporama 1
Classement des rosiers
Pimpinellifoliae
Gallicanae
Caninae et Carolinae
Casiorhodon
Synstylae
Roses anglaises
Chinensis et autres
Les parfums des rosiers
Classés par parfum
Classés par couleurs
Classés par obtenteurs
Les Rosiers du jardin
Arbres
Arbustes
Vivaces
Plantes grimpantes
Graminées, bambous
Chiens
Visite et contact
Liens
Jardin 2
Les rosiers
 
jardinschussele.ch
jardinschussele.ch
Les parfums de roses
 
Traduction d’un fascicule issu de l’Historic Roses Group, rédigé par Robert Calkin ancien chef parfumeur chez Yardley et actuellement consultant en parfum chez David Austin.
Le parfum des roses anciennes se décline en six groupes principaux·: rose ancienne, musqué, thé, fruité, myrrhe et divers.
 
Rosiers botaniques·:
R. gallica : Son parfum de roses anciennes est très pur, surtout à l’ouverture de la fleur·; ses étamines exhalent un léger parfum de musc.
 
R. canina : Doux parfum de roses anciennes avec touche de musc et de pommes.
 
R. rugosa : Parfum de roses anciennes plus chaud et plus épicé que celui de R. gallica
 
Gallica
Le parfum des hybrides varie de la forme botanique. Il est plus intense chez les roses de couleurs plus foncées, avec des notes de citron, amande et miel.
Dans les hybrides plus pâles, comme «·Duchesse de Montebello·», il y a plus de notes fruitées. Moins de fragrance chez certains autres galliques.
Autres exemples·: «·Belle de Crécy·», «·Cardinal de Richelieu·», «·Maître d’Ecole·», «·Ipsilanté·», «·Rosa Mundi·»
 
Damascena
En général superbe parfum chaud et enivrant avec une touche épicée.
Autres exemples·: «·Celsiana·», «·Ispahan·», «·Madame Hardy·», «·Omar Khayyam·»
 
Alba
Connues pour l’exquise pureté de leur parfum ces roses descendent de R. gallica et probablement de R. corymbifera, d’où leur appartenance à la famille des caninae.
La douceur de leur parfum est parfois agrémentée d’une note de fraicheur évoquant la feuille de cresson.
Autres exemples·: «·Alba Maxima·», «·Félicité Parmentier·», «·Maiden’s Blush·»
«·Königin von Dänemark·»·: son parfum est plus proche des galliques
«·Célestial·»·: son parfum est plus poche des Damascena
 
Portlandica
Ces rosiers ont issus d’un croisement entre «·Automn Damask·» et R. gallica. Les hybrides plus tardifs sont croisés avec des R. chinensis. Ils sont souvent richement parfumés. «·Rose de Resht·» et «·Comte de Chambord·» sont exceptionnels et fiables
Le parfum de «·Jacques Cartier·»· est plus fruité.
 
Centifolia
Merveilleusement parfumés, ils combinent les parfums des familles susmentionnées dont ils sont issus, cependant moins intenses que les fragrances de damascenae.
Le parfum de «·Fantin Latour·»·relève plus des bourbons-
Autres exemples·:«·Centifolia·», «·Chapeau de Napoléon·», «·Robert le Diable·»
 
Mousseux
A part leur parfum typique, on note celui de résine que dégage la mousse de leur calice.
Autres exemples : «·Gloire des Mousseux·», «·William Lobb·», «·Mousseline·», «·Pélisson·» (Ndt)
 
Rugosa
Bien qu’originaires de Chine et du Japon, donc botaniquement distinct des familles précédentes, leurs parfums sont similaires, souvent délicieusement chauds et épicés
«·Roseraie de L’Haÿ·»·: parfois ses étamines ont une odeur de concombre.
Autres exemples·: «·Belle Poitevine·», «·Blanc Double de Coubert·», «·Hansa·»
 
Les musqués
La fragrance musquée produite dans les étamines doit son nom à sa capacité de se disséminer dans l’air·; le plus souvent elle est puissante à distance et évoque parfois le vrai musc (issu du cerf de l’Himalaya) utilisé en parfumerie depuis l’antiquité.
Le parfum est souvent dominé par une odeur de clou de girofle, d’herbe coupée, de banane verte, de pamplemousse ou de miel, ainsi qu’une piquante note d’aldéhyde, définie comme orangée ou légèrement grasse.
Dans le cas des rosiers musqués doubles et semi-doubles, notamment chez les hybrides musqués, la fragrance des étamines est produite conjointement avec celle des pétales
Autres exemples·: R. moschata, R. Phoenicia, R. mulliganii, R. multiflora, R. arvensis
 
Les mosquatas et les grimpants synstylae (hybrides de R. moschata, R. multiflora, R. filipes et R. brunnonii)
Chez les hybrides R. moschata et R. brunnonii, on note intense parfum de clous de girofles et d’œillets·;
Chez les hybrides de R. multiflora et R. mullliganii, il est plus frais et intensément aldéhyque.
Autres exemples·: «Kiftsgate·»,«·Princesse of Nassau·», «·Dupontii·», «·The Garland·»
 
Les lianes multiflora
Plusieurs de ces rosiers «·Ghislaine de Féligonde·»,·«·Bobbie James·», «·Rambling Rector·» et «·Seagull·» ont hérité de l’odeur musquée et son parfum d’œillets. «·Goldfinch·» a un parfum rappelant l’orange et la banane·: tandis que celui de «·Veilchenblau·», diversement décrit avec une odeur d’oranges, de muguets et de pommes, reste typiquement multiflora.
 
Thé
Tous les rosiers à odeur de thé sont probablement des descendants de R. gigantea, alors que l’on suppose que le parfum R. chinensis est retrouvé dans celui des hybrides de thé.
Le parfum de thé est tout à fait différent des autres types de parfum·: il évoque la terre quelque peu humide rappelant l’odeur d’un paquet de thé de Chine fraichement ouvert. Il exhale fréquemment une forte senteur de violette. Chez les rosiers modernes ce parfum s’associe souvent à des fleurs jaune, corail ou orange.
 
La vraie rose thé
Quelques vraies roses thés sont encore cultivées. «·Lady Hillingdon·» avec son caractéristique parfum de mélange de thé et de violette.
Autres exemples·: «·Général Schablikine·» ,«·Madame Tartas·»
 
Les rosiers de Noisette à parfum de thé
Les premiers rosiers de Noisette ont été hybridés avec des roses thé, tous ne sont pas résistants au gel. «·Crépuscule·», «·Lamarque·», «·Céline Forestier·» et «·Allistair Stella Gray·» le sont.
 
Les fruités
On relèvera fréquemment des notes fruitées dans le parfum des descendants de R. chinensis ou R. wichuraiana. On y trouve les fruits suivants·: citron, pamplemousse, pomme, framboise, pêche, abricot, melon, fraise, cassis, raisin, goyave, litchi. Une note de framboise indiquerait une ascendance de thé.
On relève une note fruitée non spécifique chez les rosiers descendants de «·Old Blush·».
Chez les Bourbons elle est associée au parfum des roses anciennes.
Lorsque R. chinensis est hybridé avec R. moschata le côté fruité est accompagné d’une vague odeur d’herbe coupée et parfois de concombre. Ce parfum se trouve chez «·Blush Noisette·» et chez quelques anciens hybrides de bourbon, tel «·Souvenir de la Malmaison·».
 
R. chinensis «·Old Blush·»
Bien que n’étant à proprement parlé pas un rosier botanique, celui-ci a eu une grande importance dans la création de tous les Bourbons et les Noisettes. Son parfum unique, qui exige une situation chaude pour bien se développer, exhale un riche parfum de pois de senteur avec une touche de raisin, de pomme et de poivre.
 
R. wichuraiana
Ce botanique également originaire de Chine, a une légère odeur de pomme, qui s’intensifie chez nombre de ses hybrides,
 
Les Bourbons·
Leur parfum est un mélange de rose ancienne et de fruité.
Etant donné la mixité de ses ascendants («·Autumn Damask·» et «·Old Blush·»), leur parfum se distingue nettement de ceux des autres groupes. Bien que clairement apparenté au parfum de rose ancienne, on y trouve des touches fruitées.
Parmi les exemples les plus typiques, on relèvera «·Louise Odier·», «·La Reine Victoria·», «·Mme Pierre Oger·» et le grimpant «·Blairi No 2·».
Chez «·Adam Messerich·» on relève une note de cassis et une touche de clou de girofle produite par ses étamines.
Le parfum de «·Coupe d’Hébé·», qui a plus de parents parmi les chinensis, révèle plutôt un parfum d’hybride remontant.
Le parfum de «·Mme Isaac Pereire·», célèbre pour être le plus somptueux de tous les parfums, révèle une touche de pêche et de cassis.
Le parfum de «·Zéphirine Drouin·», bien que moins fruité, est incomparable.
Autres exemples·: «·Boule de Neige·», «·Kathleen Harrop·», «·Souvenir de la Malmaison·»
 
Les noisettes fruités
Nombre de ces rosiers ont un parfum à fort caractère fruité. Le parfum de «·Blush Noisette·», parent de nombreux hybrides, est caractérisé par un parfum d’herbe coupée, de fragrance fruitée et de clou de girofle provenant des étamines.
Peut-être le plus fruité de ce groupe est «·Mme Alfred Carrière·» avec ses fragrances de pamplemousse, de litchi, de mangue et de cassis.
Celui de «·Desprez à Fleurs Jaunes·» a des notes d’abricot, de banane et de jasmin.
 
Hybrides de R. wichuraiana
Plusieurs de ces lianes ont une nette odeur de pomme, «·Gardenia·» et «·Alberic Barbier·» sont les plus caractéristiques. Chez «·Albertine·» il y a une intéressante combinaison de pomme et de thé, indiquée par sa couleur.
Autres exemples·: «·François Juranville·», «·Paul Transon·»
 
La myrrhe
Une des fragrances les moins courantes, la myrrhe, est présente dans les roses d’Ayrshire et chez «·Belle Amour·». La myrrhe étant une résine dont l’odeur anisée rappelle celle du cerfeuil musqué = (Myrrhis odorata) . On retrouve cette fragrance dans de nombreuses créations de David Austin.
 
Ayrshires
Cette petite famille de rosiers est originaire d’Ecosse et serait issue d’une première hybridation entre R. arvensis et R. sempervierens puis, une seconde avec «·Old Blush·».
Autres exemples·: «·Ruga·», «·Splendens·»
 
Divers groupes
Les multiples hybridations intervenues dans le courant de l’histoire ont abouti à des parfums atypiques. On citera·:
 
Les roses de Chine
Dans ce groupe de rosiers très ancien, beaucoup de variétés ont été perdues au fil du temps. «·Old Blush·» est l’un des rosiers les plus importants dans l’histoire de leur culture. Son parfum évoque le pois de senteur en situation chaude. «·Hermosa·», un de ses hybrides a un parfum de rose ancienne. «·Sophie’s Perpetual·», a une parfum probablement unique avec ses notes d’·«·Old Blush·» associée à l’odeur d’une savonnette parfumée. «·Comtesse du Cayla·» a un vrai parfum de thé associé à des notes de jasmin et de muguet. «·Le Vésuve·» souvent décrit comme ayant le parfum de thé possède en fait une odeur évoquant le patchouli. «·Slater’s Crimson·» souvent gélif, dégage en serre une odeur de bière.
 
Les hybrides perpétuels
Leurs parfums sont souvent liés à leurs parents, les roses anciennes européenne et les bourbons, donc à des roses de Chine. «·Slater’s Crimson·» est probablement le plus typique. Parmi eux on peut citer «·Hugh Dickson·», «·Ulrich Brunner·» et «·Baron Girod de l’Ain·» modérément parfumés mais évoquant lune légère odeur de feuilles fraîches. Le parfum du magnifique «·Georg Arends·» se rapproche des bourbons, tandis que «·Reine des Violettes·» et «·Souvenir du Dr Jamain·» au parfum rose ancienne des gallicas et des damascenas.
«·Ferdinand Pritchard·» a un parfum apparenté aux damascenas.
 
Les hybrides musqués
C’est un groupe de grande valeur généralement superbement parfumé, Le riche parfum de leurs pétales est lié à leurs ascendants et à la fragrance musquée de R. multiflora via «·Trier·» le fondateur de ce groupe. «·Cornélia·» avec son odeur de narcisse lié à une intense odeur de musc, est probablement l’un des plus connus. «·Buff Beauty·» a un riche parfum de thé associé à une odeur de violette avec une touche de banane, tandis que «·Pénélope·» est légèrement fruitée, rose ancienne et musc, mais peu intense. «·Moonlight·» possède un remarquable caractère musqué, souvent diffus.
Autre exemple·: «·Félicia·»
 
Les roses anglaises
Malgré leur récente origine, le pedigree de ces rosiers s’apparente aux roses anciennes et certains sont superbement parfumés.
Plusieurs types sont représenté·: «Eglantine·» et «·Noble Antony·» sont proches des roses anciennes, «·Graham Thomas·» et «·Pégasus·» des thés, «·Windflower·» des musqués, «·Jude the Obscure·» des fruités, «·Constance Spry·» et «·Scepter d’Isle·» au groupe myrrhe. D’autres ont des parfums originaux, tel «·Cottage Rose·» avec ses fragrances de lilas et de fleurs d’amandiers.
Autres exemples·: «·Gertrude Jeckyll·», «·Lady Emma Hamilton·», «·Munstead Wood·», «·The Mayflower·»
 
Autres botaniques et leurs hybrides
R. banksia normalis, parfum intense de violette
R. foetida
Contrairement à ce que son nom suggère, leur parfum n’est pas si déplaisant, on y trouve une chaude odeur de son et d’huile de lin. Par contre étant donné son jaune intense, il est le parent de nombreuses roses moderne où ce parfum apparaît rarement, à part chez «·Maigold·» et faiblement chez «·Harrison’s Yellow·».
 
Hybridé avec R. rugosa il est le parent de la magnifique «·Agnès·» avec son inhabituel parfum citron verveine.
 
R. pimpinellifolia
Un frais parfum de type musqué rappelant le miel, l’herbe coupée, le clou de girofle et le concombre. On le trouve dans «·Dunwich Rose·». Hybridé avec «·Quatre Saisons·» il a produit le très apprécié «·Stanwell Perpetual·» et son délicieux parfum de rose ancienne et feuille de géranium.
 
R. hugonis et R. xanthina
Voir R. pimpinellifolia
«·Canary Bird·» en est un hybride.
 
Les rosiers au feuillage parfumé
 
R. eglanteria
Parfum de pomme verte «·Lady Penzance·», «·Manning’s Blush·» et «·Meg Merilees (Ndt)
 
R. primula «·Incense Rose)
 
Les feuilles on un intense parfum d’encens et ses fleurs jaunes une fragrance de musc.